Contes, mythes et légendes,
"Manifestation vivante de la Vie Unique",
dits par Régor au gré de la Vouivre

ContesBaton.JPG
 
La vision nous interroge ici particulièrement. Qu'est-ce que voir ? Y a-t-il un mot plus galvaudé ? Son sens n'est-il pas pourtant évident puisqu'il suffit d'ouvrir les yeux ? Dans le Zohar, il est écrit que « deux modalités président à la création du monde : la droite et la gauche. La folie ordinaire méconnaît les plus simples réalités, comme celle de :

 
L’INVERSION

DANS LE MIROIR

 
 
 
L’auteur de Alice au Pays des Merveilles interrogea son héroïne lorsqu’elle avait environ sept ans, âge que l’on dit être celui de la raison. Après lui avoir fait prendre une orange dans la main, il l’interrogea :
- Regarde-toi dans la glace. Qu’est-ce que tu vois ?
- Je me vois en train de tenir une orange.
- Dans quelle main tiens-tu cette orange ?
- Dans la main droite.
- Maintenant, dis-moi dans quelle main la tient la petite fille que tu vois ?
- La main gauche.
- Comment expliques-tu cela ?
Et la petite Alice de répondre après un temps d’hésitation :
- Si j’étais de l’autre côté du miroir, est-ce que l’orange ne serait pas toujours dans ma main droite ?

 

 
L'anecdote est peut-être un peu trop belle et une telle observation trop subtile pour une jeune enfant. La transposition opérée par le miroir, changeant l'ordre connu et expérimenté, n'est en rien évidente à discerner. Ne pas connaître cette loi de l'inversion de l'image dans le miroir n'est pas sans danger.

En témoigne cette histoire tragique du jeune enfant qui n'arrive pas à reconnaître sa droite de sa gauche. « On lui enseigne un procédé simple : sur une joue, il a un grain de beauté, unique trace de dissymétrie, qu'il lui suffit de repérer du bout des doigts pour reconnaître son côté gauche ». Mais un jour, à vélo, il vérifie ce détail physique dans son rétroviseur, refuse une priorité à droite et se fait renverser par une voiture !
[1] » Cette histoire a été à l'évidence inventée pour les besoins de la cause. Dans la vie courante, chacun s'accommode fort bien du phénomène de l'inversion de l'image dans le miroir sans en garder habituellement la conscience. Mais ne faut-il pas déjà prendre conscience de la première de nos illusions lorsque nous ouvrons les yeux sur ce monde ! N'est-elle pas d'accorder une créance excessive à nos sens ?


[1] - Martine Neddam - Le coupable habite en face, dans : Effets de Miroir, de Michel Nuridsany, 1989.

http://miroirsymboledessymboles.wifeo.com/

 



Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement